APPRENDRE A LIRE TOT VITE ET BIEN

Tôt

La seule méthode syllabique et phonétique s’adressant aux enfants dès l’âge de 3 ans.

Vite

N’importe quel parent ou grand parent, sans aucune formation particulière, peut apprendre à lire à son enfant à raison de 5 minutes par jour seulement. Vous obtiendrez des résultats dès le premier mois.

Bien

• L’enfant dessine la lettre avec son corps

• Il apprend à “chanter” les voyelles et “souffler” les consonnes

• Il découpe et assemble ses lettres

• Il apprend à lire de gauche à droite avec des lettres bâtons qui suppriment l’effet des lettres miroirs b-d, p-q, et prévient ainsi de la dyslexie

• L’enfant par cet apprentissage de la lecture net, clair et précis est ainsi prédisposé à une bonne orthographe

 

Dès les premières leçons, votre enfant vous demandera de lui-même à “jouer à l’alphabet”.

SAUVONS NOS ENFANTS

720 000 enfants scolarisés chaque année, 15% en echec scolaire soit 108 000 enfants perdus par an.
Pour sauver nos enfants, la famille doit prendre en charge l’apprentissage de la lecture AVANT l’entrée à l’école. Avec la méthode de Lilyane Jacq Forestier, l’enfant prend confiance en lui, suit le cours préparatoire sans difficulté et se prépare à une scolarité détendue et fructueuse.

Cette méthode initialement conçue pour les enfants de 3 à 6 ans permet à tout parent d’apprendre à lire à son enfant en quelques semaines à raison de 5 minutes par jour.

Mais elle peut servir également d’outil réparateur pour tout enfant, ados et même adulte en difficulté de lecture.

 

Première étape : identifier les lettres

  • L’enfant dessine la lettre avec son corps

 

 

 

 

 

 

  • Il apprend dès les premières leçons à lire de gauche à droite
  • L’emploi des majuscules bâtons et cette lecture de gauche à droite prévient de la dyslexie et empêchent la confusion des lettres miroirs b-d, p-q.



Deuxième étape et troisième étape : lire les consonnes et les voyelles et enchainer les sons

 

  • L’enfant apprend à prononcer les lettres
  • Les voyelles se chantent
  • Les consonnes se soufflent
  • Cette lecture nette, claire et précise prédispose l’enfant à une bonne orthographe
  • L’enfant à cette étape de son apprentissage doit découper et assembler les lettres

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quatrième étape : connaître l’alphabet et ses différents types d’écriture

  • A ce stade de son apprentissage, le risque de dyslexie a disparu et l’enfant doit alors reconnaître les différents types d’écriture utilisés pour la même lettre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cinquième étape : les équivalences

  • L’enfant doit identifier les différentes façon d’écrire un même son. Exemple : IN = AIN = EIN = UN